UVSQSAT : Activation du transpondeur le 12 mars 2022

L’équipe du LATMOS devrait activer le transpondeur du satellite UVSQsat le samedi 12 mars 2022 de 12h00 UTC à 23h00 UTC

Fréquences utilisées :

  • Télémesure :
    • 437.020 MHz – BPSK – GR3UH  9k6
  • Transpondeur FM :
    • Fréquence montée : 145.905 MHz
    • Fréquence descente : 437.020 MHz

Plus d’informations sur le satellite : UVSQsat (amsat-f.org)

L’AMSAT-Francophone, a développé un logiciel pour l’interprétation des télémesures. Pour obtenir le logiciel   :  https://code.electrolab.fr/xtof/josast/-/tree/21-ecr-uvsqsat/ApplicationUVSQsatDecoder

Rencontre Spatial Radioamateur – Appel à contribution

5 EME RSR

Comme annoncé la 5éme Rencontre Spatial Radioamateur aura lieu les 7 & 8 mai 2022 à Nanterre. Cette année nous allons être de nouveau en présentiel si la pandémie le permet.

Pour préparer cet événement, nous lançons un appel à contribution auprès de vous. Les présentations sont à réaliser à Nanterre le jour de l’événement. Quelques cas de présentation en distanciel seront possibles.

Trois modes de contribution sont possibles :

Présentation d’un sujet en mode conférence :

La durée de la présentation doit avoir une durée de 15 à 25 mn + 5 mn de questions / réponses

T minus 5 :

Présentation d’un sujet en 5 minutes avec un défilement automatique de slides.

Vidéos de moins de 3 minutes sur un sujet dédié. Ces vidéos seront diffusées durant les journées lors des pauses.

Vous pouvez envoyer à amsatf@gmail.com , vos propositions de contribution avant le 18 avril 2022. Les contributions sont à présenter en français. Nous vous recontacterons pour les questions logistiques.

Merci de votre collaboration

Le créateur de l’APRS Bob Bruninga, WB4APR (SK)

Le créateur de l’Automatic Packet Reporting System (APRS), Bob Bruninga, WB4APR, de Glen Burnie, Maryland, est décédé le 7 février. Membre à vie de l’ARRL, Bruninga avait 73 ans. Selon sa fille, Bruninga a succombé à un cancer et aux effets du COVID-19. Bob Bruninga avait annoncé son diagnostic de cancer en 2020. Au fil des ans, il a volontiers partagé ses vastes connaissances et son expérience de l’APRS, entre autres sujets dans les domaines de la radio amateur et de l’électronique.

Bien qu’il soit surtout connu pour l’APRS, Bruninga était également un ingénieur de recherche principal de l’US Naval Academy (USNA) à la retraite qui avait un intérêt constant pour les sources d’énergie alternatives, comme l’énergie solaire. En 2018, il a écrit Energy Choices for the Radio Amateur, publié par l’ARRL, qui explore les changements en développement dans le domaine de la puissance et de l’énergie, et examine les choix que les radioamateurs et les autres peuvent faire en ce qui concerne l’énergie solaire domestique, les pompes à chaleur et les véhicules hybrides et électriques. M. Bruninga conduit une voiture entièrement électrique et a expérimenté divers véhicules électriques au fil des ans.

L’APRS a vu le jour en 1982, lorsque M. Bruninga a écrit son premier programme de carte de données qui indiquait la position des navires de la marine américaine sur la plate-forme Apple II. Quelques années plus tard, il a développé ce qu’il a appelé le Connectionless Emergency Traffic System (CETS) sur les plateformes VIC-20 et C64 pour les communications numériques par paquets afin de soutenir une course d’endurance. Le programme a été porté sur la plate-forme IBM PC en 1988, et a été rebaptisé APRS en 1992. La fréquence nord-américaine reconnue de l’APRS est 144,39 MHz, et l’APRS est relié au monde entier par Internet. Bruninga a fondé l’événement Appalachian Trail Golden Packet (ATPG), qui organise des nœuds APRS de Stone Mountain en Géorgie au Mont Katahdin dans le Maine chaque juillet.

Ward Silver, N0AX, rédacteur en chef de l’ARRL, se souvient de Bruninga de la façon suivante : « Bob a continué à pousser l’APRS au-delà de ses origines en tant que système de rapport de position. Il a développé et aidé à mettre en œuvre de nombreuses autres utilisations de l’APRS à l’appui de ce qui est devenu la « radio amateur des objets », avec un grand potentiel pour les applications futures de la radio amateur. La vision à long terme et l’imagination de Bob étaient aussi bonnes que possible ».

M. Bruninga a encadré des aspirants de l’USNA dans la construction et le lancement de satellites radioamateurs et de CubeSats, en commençant par PCsat en 2001. PCsat a été le premier satellite à communiquer directement sa position précise aux utilisateurs grâce à son module GPS embarqué. Les engins spatiaux USNA ultérieurs ont inclus la capacité PSK31 (HF à UHF) et d’autres innovations.

Rosalie White, K1STO, agent de liaison ARRL de Radio Amateur sur la Station spatiale internationale (ARISS), a rappelé que M. Bruninga a participé à de nombreuses réunions d’ARISS-International et a contribué « énormément » aux activités APRS d’ARISS, en dirigeant une équipe chargée de développer des protocoles et des logiciels pour l’échange rapide de messages via un « robot » à paquets.

Selon Mme White, l’APRS reste un élément clé du nouveau système radio interopérable ARISS (IORS) qui se trouve maintenant à bord de l’ISS. Elle a ajouté que Bruninga a apporté sa contribution aux futures opportunités de la NASA sur la Lune et sur la passerelle, auxquelles ARISS espère prendre part.

L’année dernière, le PDG de l’ARRL, David Minster, NA2AA, a honoré M. Bruninga au nom de l’ARRL en lui offrant une brique sur la terrasse du Diamond Club de l’ARRL au siège de l’ARRL. L’ARRL lui a envoyé une lettre d’appréciation ainsi qu’une réplique de la brique.

M. Bruninga est titulaire d’une licence en génie électrique de Georgia Tech (Georgia Institute of Technology) et d’une maîtrise en génie électrique de la Naval Postgraduate School. M. Bruninga était un vétéran de la marine américaine depuis 20 ans. Dayton Hamvention® l’a honoré en 1998 avec son prix d’excellence technique.

M. Bruninga a rédigé et coécrit de nombreux articles universitaires au fil des ans, et était fréquemment sollicité comme orateur et présentateur lors de rassemblements de radioamateurs.

Les survivants comprennent son épouse, Elise Albert, sa fille, Bethanne Bruninga-Socolar, WE4APR, et son fils A.J. Bruninga, WA4APR. Les dispositions sont en cours, mais sa fille a déclaré qu’un service commémoratif aura lieu cet été à Annapolis, dans le Maryland.

[Source : Bulletin AMSAT & qui remercie l’ARRL pour l’information ci-dessus.]

3 satellites exploitants les fréquences du service amateur devraient être lancés le 7 février 2022

Le 7 février 2022, la société spatiale privée américaine Astra Space se prépare à lancer la fusée 3.3 LV depuis le complexe de lancement Launch Complex 46 de la base de l’US Air Force à Cap Canaveral.

La charge utile comprends quatre satellites au format CubeSat du programme de la NASA « ELaNa 41 » – « BAMA-1 », « INCA », « QUBESAT » et « R5-S1 ».

Ce sera le premier lancement commercial d’Astra Space.

Le Rocket lv devrait devenir l’un des transporteurs les moins chers et les plus faciles à exploiter au monde. La version Rocket 3.0 est une fusée à deux étages d’une hauteur de 11,6 mètres et d’un diamètre de 1,32 mètre. Le transporteur peut mettre jusqu’à 150 kilogrammes de charge utile sur une orbite héliosynchrone de 500 kilomètres.

La charge utile de la mission de la NASA « ELaNa 41 »:


BAMA-1 – développée à l’Université de l’Alabama, devrait fonctionner sur la technologie de désorbitation d’urgence.

INCA (

INCA – développé à l’Université d’État du Nouveau-Mexique et aidera à affiner les modèles de météorologie spatiale.

QUBESAT – développé à l’Université de Californie et testera l’impact des conditions cosmiques sur les gyroscopes quantiques.

Source :

Réservez les 7 et 8 mai 2022 pour la 5 éme Rencontre Spatial Radioamateur !

5 EME RSR

Malgré les incertitudes liées à la pandémie, nous démarrons l’organisation de la cinquième édition de l’événement «  Rencontre Spatial Radioamateur »  qui se déroulera le samedi 7 mai et le dimanche 8 mai 2022.

Si vous souhaitez présenter un sujet lors de ces journées, contactez l’AMSAT-F via le mail amsatf@gmail.com .

Les présentations doivent être en lien avec l’activité spatiale radioamateur et en français.

UVSQSat Fête son premier anniversaire en orbite avec l’activation du transpondeur le 23 et le 24 janvier 2022

A l’occasion de son premier anniversaire en orbite, l’équipe du LATMOS devrait activer le transpondeur du satellite UVSQsat deux jours consécutifs.

  • Le dimanche 23 janvier 2022 de 11h00 UTC à 23h00 UTC
  • Le lundi 24 janvier 2022 de 11h00UTC à 23h00 UTC

Fréquences utilisées :

  • Télémesure :
    • 437.020 MHz – BPSK – GR3UH  9k6
  • Transpondeur FM :
    • Fréquence montée : 145.905 MHz
    • Fréquence descente : 437.020 MHz

Plus d’informations sur le satellite : UVSQsat (amsat-f.org)

Bande de 23 cm et RNSS – Des compromis doivent être trouvés

Le président des affaires du spectre de la Région 1 de l’IARU, Barry Lewis G4SJH, rend compte du travail effectué pour défendre les intérêts des services d’amateur dans la bande 1240-1300 MHz.

Il écrit sur le site de la Région 1 de l’IARU :

A l’aube de 2022, les travaux de l’UIT-R et de la CEPT concernant la bande 23cm et la coexistence avec les systèmes RNSS (GALILEO, COMPASS, GLONASS, GPS…) vont se poursuivre, alors où en sommes nous et où allons nous ?

L’IARU a fourni de nombreuses informations concernant les applications du service d’amateur et du service d’amateur par satellite dans la bande 1240 – 1300MHz, ainsi que des caractéristiques opérationnelles et des données indiquant la densité des stations d’émission actives et les périodes les plus chargées où celles-ci sont le plus susceptibles d’être opérationnelles. À l’aide de ces données, une administration de la CEPT a fourni un vaste ensemble de prévisions de modèles de propagation pour un certain nombre d’hypothèses de scénarios d’exploitation amateur (y compris le fonctionnement par satellite et l’exploitation EME) qui prévoient une « zone brouillée » sur laquelle une transmission amateur peut être reçue par un récepteur RNSS à des niveaux dépassant un niveau de protection défini. Une autre administration membre de l’UIT-R a fourni un ensemble plus restreint de prédictions utilisant le même modèle. Le niveau de brouillage reçu par le RNSS que le RNSS peut tolérer (niveau de protection du récepteur) est fondé sur les critères recommandés par l’UIT-R et dépend du fait que des signaux brouilleurs à bande étroite ou à large bande sont transmis.

Le modèle de propagation prévoit qu’une zone de brouillage peut s’étendre jusqu’à plusieurs dizaines de km (selon le scénario) mais qu’aux extrémités de la zone, la probabilité temporelle de dépasser le niveau de protection est très faible (1%) et pour seulement 50% des emplacements. Le modèle ne peut que supposer une transmission continue à pleine puissance.

En outre, une attention particulière a été accordée à la documentation d’un cas d’interférence enregistré en Italie entre un répéteur italien de la bande 23cm et des récepteurs GALILEO au Centre commun de recherche de la Commission européenne à Ispra, où des travaux sont entrepris pour développer et tester les applications du système GALILEO. L’impact du trafic à travers ce répéteur très local (12,5 km de distance) sur trois récepteurs GALILEO différents a été documenté. Ce travail suggère que si la largeur de bande des récepteurs RNSS peut jouer un rôle dans la coexistence, rien d’autre n’a été signalé qui pourrait aider à développer des critères de coexistence. Rien n’est signalé sur le mode de défaillance des récepteurs au-delà de la dégradation du C/N.

Ce seul cas est souvent cité comme la « preuve » que l’interférence peut se produire.

Actuellement, les conclusions de ce travail sont en cours d’élaboration (à l’UIT-R et à la CEPT) et l’IARU continue de s’assurer que ces résultats sont placés dans un contexte réel afin de comprendre ce qu’ils impliquent en matière de coexistence réussie.

Les transmissions des amateurs, pratiquement partout dans la bande, seront sur la même fréquence que les récepteurs RNSS d’un système ou d’un autre. Il est donc évident que tout récepteur RNSS sera ouvert à toute transmission amateur sur la même fréquence et les opérateurs amateurs n’ont aucun moyen de savoir où et quand un utilisateur du service RNSS est actif. C’est pourquoi l’IARU a exprimé l’avis que pour élaborer des directives de coexistence efficaces, certains compromis seront nécessaires.

Au fur et à mesure que nous avançons dans le travail en 2022, nous avons besoin que ces compromis deviennent apparents afin que la communauté des amateurs puisse savoir comment répondre de manière appropriée de façon à permettre à notre ensemble diversifié d’applications de continuer à se développer tout en minimisant toute perturbation potentielle des services RNSS. Il est prévu que les opinions internationales sur les études de l’UIT-R devront se stabiliser d’ici le milieu de cette année afin de respecter le calendrier des travaux préparatoires de la CMR-23. Ces avis proposeront probablement des mesures techniques et opérationnelles à appliquer aux services d’amateur et d’amateur par satellite qui pourraient être formalisées dans le Règlement des radiocommunications.

Au fur et à mesure que les études aboutissent à des conclusions, il est essentiel que les sociétés nationales s’engagent auprès de leurs régulateurs nationaux de radioamateurs pour s’assurer qu’ils comprennent et entendent l’importance de cette bande pour la communauté des radioamateurs.

Source IARU-R1
https://www.iaru-r1.org/2022/23cm-band-and-rnss-compromises-need-to-be-found/

Au moins 20 satellites exploitants les fréquences du service radioamateur devraient être lancés le 13 janvier 2022

Le lancement de la fusée Falcon-9 de SpaceX embarquant la mission Transporter-3, devrait être lancé le 13 janvier 2022 à 15:25 GMT.

Lien sur le lancement : https://youtu.be/mFBeuSAvhUQ

La liste des satellites exploitants des fréquences radioamateurs sont les suivants :

Delfi-PQ
* Fréquence : 436.650 MHz – FSK – 1200
* IARU : http://www.amsatuk.me.uk/iaru/finished_detail.php?serialnum=605


Grizu-263A
• Fréquence : 437.190 MHz – FSK – 4800 bauds
• IARU : http://www.amsatuk.me.uk/iaru/finished_detail.php?serialnum=775

TartanArtibeus-1
Fréquence : 437.170 MHz -FSK
• IARU : http://www.amsatuk.me.uk/iaru/finished_detail.php?serialnum=768

Unicorn-2A
• Coordination de fréquence refusée :
• IARU : http://www.amsatuk.me.uk/iaru/declined_detail.php?serialnum=611


Unicorn-1
• Fréquence : 437.160 MHz – FSK – 9600
• IARU : http://www.amsatuk.me.uk/iaru/finished_detail.php?serialnum=491

PyCubed-1
• Lien projet : https://pycubed.org/
• Fréquence : 437.290 MHz
• IARU : http://www.amsatuk.me.uk/iaru/finished_detail.php?serialnum=774

SATLLA-2
• Fréquences : 437.250 MHz et 2401.000 MHz – LORA
• IARU : http://www.amsatuk.me.uk/iaru/finished_detail.php?serialnum=769


PION-BR1 (PocketQube)
• Fréquence : 437.300 MHz – GFSK -1200 bauds
• IARU : http://www.amsatuk.me.uk/iaru/finished_detail.php?serialnum=836

VZLUSAT-2
• Fréquence : 437.325 MHz
• IARU : http://www.amsatuk.me.uk/iaru/finished_detail.php?serialnum=749


Sanosat-1
• Fréquence : 436.235 MHz
• Lien projet : SanoSat-1 – ORION SPACE
• IARU : http://www.amsatuk.me.uk/iaru/finished_detail.php?serialnum=732

TEVEL 1 à 8 :
• Fréquence descendante : 436.400 MHz – Balise 9600bps BPSK G3RUH
• Fréquence montante : 145.970 MHz|
• Coordination IARU : http://www.amsatuk.me.uk/iaru/finished_detail.php?serialnum=744
• Elements képlériens : https://www.amsat.org/tevel-mission-to-launch-on-spacex-transporter-3-mission-january-13th/

Les données de cet article sont la concaténation d’informations venant de plusieurs sites (AMSAT-NA, SATNOGS ) et Twitter

Lancement des satellites EASAT-2 et HADES le 13 janvier

Je voulais juste confirmer avec vous tous que le lancement des satellites EASAT-2 et Hades est prévu pour ce 13 janvier, 15.25 UTC sur le vol SpaceX TR-3, comme cela nous a été confirmé par Alba Orbital.

Comme il a été noté dans des articles plus anciens, les deux satellites offrent des communications vocales en FM et la retransmission de données en FSK ou AFSK jusqu’à 2400 bps, comme les trames AX.25 ou APRS. Ils transmettent également des balises vocales en FM avec les indicatifs AM5SAT et AM6SAT, ainsi que des CW, et, dans le cas de Hades, des images SSTV en direct également.

Nous vous remercions par avance d’essayer de recevoir leurs signaux et bien sûr d’essayer d’utiliser le répéteur. EASAT-2 one sera automatiquement actif 30 minutes après le lancement bien qu’il serait prioritaire pour nous d’essayer d’avoir quelques trames de télémétrie d’abord pour vérifier si tout fonctionne correctement.

Je vous en dis un peu plus sur les satellites :

EASAT-2 a été conçu et construit conjointement par l’AMSAT-EA et des étudiants de l’Université européenne des diplômes en ingénierie aérospatiale pour les aéronefs et en ingénierie des systèmes de télécommunication, avec des contributions de l’ICAI pour la partie communications, et il incorpore comme charge expérimentale un matériau basaltique de Lanzarote, similaire aux basaltes lunaires, fourni par le groupe de recherche CSIC sur les météorites et les géosciences planétaires à l’Institut des géosciences, IGEO (CSIC-UCM) et qui pourrait être utilisé comme matériau de construction sur la Lune. Ce projet a été promu et bénéficie de la collaboration de l’ETSICCP (UPM).

Le géoparc mondial de l’UNESCO de Lanzarote et l’archipel de Chinijo ont été utilisés pour différentes recherches comme analogues de la Lune et de Mars, y compris pour la formation des astronautes de l’ESA. Le matériau de basalte sélectionné répond aux exigences pour être utilisé comme un simulant du basalte existant sur la Lune. Le but de l’expérience est de déterminer son évolution dans l’espace à partir de mesures périodiques de certaines de ses propriétés. Bien que l’expérience soit limitée et constitue la première phase de ce type d’étude, elle représente une étape importante car elle est la première de ce type à être introduite sur un si petit satellite.

Quant à Hades, sa charge utile est constituée d’un module caméra miniature qui restitue les images capturées sous forme de signal audio en mode SSTV. Les formats SSTV qu’il utilise sont compatibles avec les Robot36, Robot72, MP73 et MP115. La conception du module caméra est basée sur celle utilisée lors de la mission réussie du satellite PSAT2, un satellite de radio amateur de l’Académie navale des États-Unis et de l’Université de technologie de Brno. Cette caméra est opérationnelle depuis le 25 juin 2019 : http://www.aprs.org/psat2.html .

La puce de la caméra est l’Omnivision OV2640, qui offre une résolution allant jusqu’à 2M pixels et une sortie JPEG compressée. La résolution est limitée par la mémoire interne du CPU (MCU) qui contrôle la caméra à 320×240 (typique) ou 640×480 maximum. Le MCU choisi pour le contrôle est le STM32F446RET6, qui présente le plus faible encombrement possible avec la connexion à un périphérique DCMI, nécessaire pour la connexion avec la caméra. Les images peuvent être stockées dans une mémoire flash série de 2 Mo. L’encodeur SSTV complet a réussi à être implémenté sur un PCB à 4 couches avec des dimensions de seulement 38x38mm. Le MCU peut être entièrement contrôlé depuis les stations au sol. Le micrologiciel permet l’envoi d’images de caméra en direct, d’images préalablement enregistrées dans la mémoire flash ou d’images encodées en ROM. Il assure également la télémétrie PSK et la programmation de l’avance des images avec l’état actuel (compteurs d’événements, température, tension, conditions de lumière, etc.

Le module décrit a été développé et fabriqué au département de radioélectronique de l’université de technologie de Brno, en République tchèque. Les conceptions du matériel et du micrologiciel ainsi que les codes sources seront disponibles sur Github sous la licence MIT ( http://github.com/alpov/SatCam).

Comme indiqué, au départ, seul le répéteur EASAT-2 est actif. Celui de Hades sera activé par télécommande quelques jours après le lancement.

Les fréquences coordonnées avec l’IARU pour les deux satellites sont les suivantes :

EASAT-2
liaison montante : 145.875 MHz , Modes : VOICE FM (sans undertone) et FSK 50 bps, AFSK, AX.25, APRS 1200 / 2400 bps
liaison descendante : 436.666 MHz Modes : FM voix, CW, FSK 50 bps, FM voix balise avec indicatif AM5SAT


HADES

liaison montante: 145.925 MHz , Modes : VOIX FM (sans undertone) et FSK 50 bps, AFSK, AX.25, APRS 1200 / 2400 bps
liaison descendante : 436.888 MHz , Modes : FM voix, CW FSK 50 bps, SSTV Robot 36, FM voix balise avec indicatif AM6SAT


La description des transmissions peut être trouvée dans le document suivant :

Español English

L’AMSAT-EA apprécie la réception de la télémétrie, des balises vocales et des images SSTV. Une QSL papier est envoyée à ceux qui envoient leurs transmissions. Elle peut être faite à travers le lien suivant : http://data.amsat-ea.org

73s,
Felix Paez EA4GQS – AMSAT EA Mission manager

Source AMSAT-UK & Liste diffusion AMSAT

CAMSAT XW-3(CAS-9)est désigné Hope-OSCAR-113 HO-113

Drew Glasbrenner, VP Opérations de l’AMSAT / Administrateur des numéros OSCAR, a annoncé l’assignation OSCAR :

« Le 26 décembre 2021, le satellite XW-3 (CAS-9) a été lancé sur un véhicule de lancement CZ-4C depuis le Centre de lancement de satellites de Taiyuan, en Chine. Également connu sous le nom de Hope-3, XW-3 (CAS-9) a été développé par le Chinese Amateur Satellite Group (CAMSAT) en coopération avec les départements de l’aérospatiale et de l’éducation du gouvernement chinois, et est utilisé pour fournir des services aux amateurs de radio amateur du monde entier et pour éduquer les étudiants en sciences et en technologie. CAMSAT a réalisé la conception et la fabrication de la charge utile de radio amateur et gère l’exploitation en orbite du satellite.

À la demande de CAMSAT et de l’équipe de XW-3 (CAS-9), l’AMSAT désigne par la présente XW-3 (CAS-9) sous le nom de Hope-OSCAR 113 (HO-113). Nous félicitons les propriétaires et les opérateurs de HO-113, nous les remercions pour leur contribution à la communauté des satellites amateurs et nous leur souhaitons un succès continu sur ce projet et les projets futurs. »

Les premiers rapports de télémétrie et de contacts sont arrivés rapidement.
Nico Janssen, PA0DLO, a fourni des informations supplémentaires : « Les mesures Doppler montrent que XW 3 (CAS 9) est l’objet 50466 (2021-131B).

source : AMSAT – ANS