Soyez prêt pour recevoir les deux cubesats réalisés par le centre spatial étudiant de Montpelier

Le 13 juillet 2022, le premier vol d’essai du Vega-C LV devait avoir lieu depuis le centre spatial de Kourou en Français Guyane. Deux satellite de l’université de Montpelier seront du voyage.

L’université de Montpelier a publié un document décrivant les télémesures et les modes opératoires pour envoyer des messages.

Le document est accessible via le lien ci-dessous :

Lien coordination IARU :IARU Sat Coordinator (amsatuk.me.uk)

Informations sur la radio

Colonne1MT-CUBE 2CELESTACommentaire
Fréquence des balises436.75 MHz436.5 MHz
ModulationGMSK 2k4 bps – AX25 protocolGMSK 2k4 bps – AX25 protocolMode par défaut
AFSK 1k2 bps – AX25 protocol.AFSK 1k2 bps – AX25 protocol.
GMSK 9k6 bps – AX25 protocol.GMSK 9k6 bps – AX25 protocol.
IndicatifFX6FRAFX6FRB
Fréquence des balisesToutes les 120 secondesToutes les 120 secondes

Afin de faciliter la réception du satellite, l’équipe du CSUM publie plusieurs éléments :

Des scripts Gnuradio pour la démodulation du satellite :

La visualisation des données se fait via les pages webs suivantes :

Les données peuvent être envoyer sur le site www via le protocole SIDS :

https://ddp.csum.umontpellier.fr/store_beacon

Pour l’analyse des télémesure, un fichier Kaitai a été initialisé et est disponible via le lien :

MT-CUBE 2 (ROBUSTA-1F)

MT-CUBE 2 (ROBUSTA-1F) est un CubeSat 1U développé par le CSUM (plateforme) et le Laboratoire d’Informatique, Robotique et Micromécanique de Montpellier (LIRMM) pour le compte de l’ESA (charge utile).

La mission de MT-CUBE-2 est de tester des composants électroniques dans un environnement spatial, la charge utile est destinée à tester la sensibilité à l’effet d’événement unique (SEE) de diverses technologies de mémoire.

Lien coordination IARU : IARU Sat Coordinator (amsatuk.me.uk)

CELESTA (ROBUSTA-1D)

CELESTA (ROBUSTA-1D) est un CubeSat 1U développé par le CSUM (plateforme) et le CERN (charge utile). La mission de CELESTA est de tester des composants électroniques dans un environnement spatial. La charge utile est un module comprenant un moniteur de rayonnement « RadMon » et une expérience SEL (Single Event Latch-up), tous deux développés par le CERN

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.