2 satellites exploitant les fréquences radioamateur en direction de la lune ce soir !

DSLWP est une mission lunaire constituée de deux microsatellites de 47 Kg. Elle est dirigée par l’institut Harbin Institute of Technology, qui adresse les domaines de la radioastronomie basse fréquence, les activités radioamateurs et l’éducation.
Les satellites devraient être lancé le dimanche 20 mai 2018 à 21h30 GMT (première fenêtre de lancement). Les radioamateurs d’Amérique du Sud auront la première chance de recevoir les signaux des satellites, puis de l’Amérique du Nord, de l’Océanie, de l’Asie, de l’Europe et de l’Afrique.

Abord de chaque satellite, il y a deux émetteurs-récepteurs VHF/UHF qui permettront de

  • recevoir des télémesures et des images numériques,
    envoyer des commandes vers le satellite.
  • La puissance d’émission à bord est d’environ 2 W.

Les fréquences et modes des deux satellites sont les suivants :

Satellite DSLWP A :

  • 435,425 MHz : 500 baud GMSK avec 1/4 turbo code
  • 436,425 MHz : 50 baud GMSK avec 1/2 turbo code et précodeur

Satellite DSLWP B :

  • 435,400 MHz: 500 baud GMSK avec 1/4 turbo code
  • 436,400 MH : 50 baud GMSK avec 1/2 turbo code et précodeur

Les télémesures sont envoyées, par défaut, toutes les 5 minutes, la durée de transmission est de 16 secondes environs.  Le Harbin Institute of Technology Amateur Radio Club s’attend à ce que les radioamateurs se joignent à cette mission. Différentes cartes QSL pour différentes phases de vol seront disponible pour les radioamateurs qui ont réussi le QSO ou reçu la télémétrie.

Des prix seront également décernés aux 10 premiers amateurs de chaque continent qui auront décodé avec succès les signaux des satellites, reçu le plus grand nombre de paquets ou reçu une image.  La participation des radioamateurs aidera également l’équipe à mieux connaître l’état des satellites.

Un logiciel de décodage open source basé sur GNU Radio pour travailler avec RTL-SDR et USRP est fourni. Il est facile de changer les fichiers grc pour supporter d’autres récepteurs SDR. Un petit logiciel proxy enverra les données décodées à un serveur pour un affichage en temps réel.

Liens :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.